La poule au pot – 75001 Paris Note: 8,6

Le Piège de Lampedusa

Reprendre une institution est toujours délicat. Surtout juste après le décès prématuré d’un patron aussi emblématique que Paul Racat. C’est à cette tâche que s’est attelé Jean-François Piège en rachetant La Poule au Pot, incontournable lieu de restauration de la Nuit parisienne.

 

La poule au pot Salle

La poule au pot Salle

 

Et comme le dit fort justement Tancredi Falconeri, neveu du Prince Salina“si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change”.

Et en effet, il y aura du pain sur la planche.

Sera-t-il utile, intéressant, (rentable ?) de faire subir à cet endroit le désastre en cours de la Brasserie Thoumieux. Celle-ci s’enfonce avec une persévérance sans faille vers une ambivalence cuisine/salle schizophrénique dans laquelle l’une contamine irrémédiablement l’autre.

Car tout changer ne veut pas dire trop changer. Il faudra sans aucun doute dépoussiérer ces papiers peints fleuris, mettre à niveau l’éclairage, alléger la décoration.

Mais on peut espérer que seront conservées les plaques en laiton des célébrités ayant fréquenté l’endroit. Et surtout un état d’esprit que les Halles ont commencé à perdre avec la destruction des pavillons Baltard. Je ne suis pas affreusement réactionnaire mais un peu nostalgique. Et de manière très pragmatique, les touristes adorent ça.

 

Pour avoir occasionnellement fréquenté la rue Vauvilliers, je n’ai rien contre cette ambiance plus relâchée tout en étant polie qu’on trouve dans les établissements n’ouvrant que la nuit. Mais on sent que le personnel ne sait pas très bien à quelle sauce il va se faire manger par la nouvelle direction.

 

Ensuite, je n’ai aucun doute que Jean-François Piège sauterait au plafond si on lui servait des oeufs brouillés à la truffe tels que ceux que j’ai vus venir. La truffe pouvait être généreuse car d’une telle piètre qualité (pour ne pas dire strictement sans aucuns goût ni odeur) qu’il fallait bien sauver les apparences.

Je sais bien qu’un 8 avril, la saison de la Melanosporum est finie, mais dans ce cas-là, on met une autre espèce  ou on change la carte. La saisonnalité, ça n’est pas que pour les tomates et le potimaron.

 

 

Le camembert frit était annoncé avec une confiture de cerises. Celle-ci ne vint jamais. “Ah oui, désolé, y en avait plus !”

Vous voulez vraiment qu’on se lance sur le débat de la signification d’une rupture de stock sur la confiture de cerise, pour un plat à la carte, un samedi soir dans un restaurant pouvant voir défiler plusieurs dizaines de personnes durant le service ? Et que la politesse ne fasse même pas évidence d’en informer le client avant que ce soit lui qui fasse la remarque…

Quant au plat lui-même, il était pâteux, collant à la bouche. Au chef qui officiait ce soir : allez voir Damien Bagarre de ma part à La Cloche d’Or, il vous fera une leçon.

 

La poule au pot Camembert frit

La poule au pot Camembert frit

 

Le confit de canard est très bon. Mais à 27 euros, j’aurais bien aimé des pommes de terre bien rissolées et en quantité un peu plus généreuse. C’est pas beaucoup demander, c’est l’élément le moins cher de l’assiette…

 

La poule au pot Confit de canard

La poule au pot Confit de canard

 

Bon tartare. Mais c’est la moindre des choses. J’en ai rarement vu rater un.

 

La poule au pot Tartare

La poule au pot Tartare

 

Excellent Santenay Gravières 1er Cru. La Maison a toujours eu une belle cave.

 

La poule au pot Santenay Gravières 2012

La poule au pot Santenay Gravières 2012

 

Je garde le meilleur pour la fin.

Je connaissais un peu Paul Racat. Je n’aurai pas la prétention de dire que c’était un ami, mais c’était un frère… J’ai souhaité lui rendre un dernier hommage en offrant un verre au personnel avant mon départ. Facturé. C’est normal.

Mais 32 euros pour deux Prunes de Souillac qui étaient (très) loin des 5 cl annoncés sur la carte, elles me restent un peu en travers de la gorge.

En un mot comme en cent : il va falloir se pencher sur la nouvelle acquisition et resserrer les boulons !

A ta santé Paul.

Toilettes en sous-sol donc non PMR et pas particulièrement propres. Donc un point en moins conformément aux règles.

Addition de 190 euros pour 3.

La poule au pot Addition

La poule au pot Addition


Date de la visite: 2018 Avril
Ouvert tard ,Traditionnel
La poule au pot Camembert frit

Tel: 00 33 1 42 36 32 96
Website: http://www.lapouleaupot.com
Adresse: 9 Rue Vauvilliers, 75001 Paris

Votre opinion m'intéresse. Alors, exprimez-vous!

  • * (Obligatoire)