Zaoka – 75005 Paris Note: 11

Soyons sérieux...

- Christina Huang/Guo

Chers amis restaurateurs, un conseil : ayez autant peur des avis trop positifs que des très négatifs. Et arrêtez de courir après les articles délirament dithyrambiques.  En ayant récemment lu un sur un restaurant à la devanture discrète devant laquelle je passais régulièrement, je me suis dit qu’il fallait que j’essaye. Résultat ? Sans plus.

Zaoka Façade

Zaoka Façade

Zaoka Couverts

Zaoka Couverts

Alors évidemment, c’est un restaurant “exotique”. Il profite donc d’un a priori de la part de certains chroniqueurs qui, entre sentiment d’incompétence à évaluer une cuisine étrangère, la bien-pensance de ne pouvoir critiquer tout ce qui est étranger, l’espoir de se croire le guide Michelin en faisant découvrir l’improbable géniale cantine de street-food méritant trois macarons, on en arrive à pondre des lignes outrageusement apologétiques sur une assiette qui, sans être mauvaise, n’est que le résultat d’un travail normal et honnête.

 

C’est donc le cas de Zaoka, gentille cantine de 16 places qui a ébaubi une de mes collègues.

Deux menus à 19 et 22 euros.

 

Zaoka Carte

Zaoka Carte

 

Trois minis (mais vraiment minis !) entrées : des coupelles de chou violet au piment d’espelette, un tartare de pommes et betteraves et enfin un bouillon shitake. Cela a du goût mais tellement petit que cela relève plus de la mise en bouche. On est amusé par le poisson sculpté au fond d’une coupelle. On attend impatiemment la suite.

 

Zaoka Entrées

Zaoka Entrées

Zaoka Fond bol de soupe

Zaoka Fond bol de soupe

 

Les fameux Gua Bao taïwanais pour lesquels certains vous feraient traverser tout Paris. Un peu tiède, pas de goût précis.

 

Zaoka Guabao

Zaoka Guabao

 

Espérons que le porc braisé et cuit pendant plusieurs heures saura nous exciter un peu plus. Le seul véritable souci est qu’avec un seul morceau de viande, on a à peine le temps de goûter. Trois petites bouchées et puis s’en vont. Il reste la plâtrée de riz et de mâche pour vous remplir l’estomac.

 

Zaoka Porc mijoté au riz

Zaoka Porc mijoté au riz

 

Tout ceci a bon goût et est bien cuit et on pourrait encore se dire qu’on ne va pas trop regretter le déplacement. Mais la “spécialité” du chef, des lamelles de boeuf, là encore cuites plusieurs heures à l’étouffée, offre un résultat d’une grande banalité gustative et d’une texture que l’on peut presque qualifier de ratée. Viande un peu sèche malgré des heures de mitonnage, il faut y arriver !

 

Zaoka Boeuf mijoté

Zaoka Boeuf mijoté

 

Et la salade Tai-Pei Sunrise n’a rien d’un lever de soleil sur la baie de Lune de miel.

 

Zaoka Salade TaïPei Sunrise

Zaoka Salade TaïPei Sunrise

 

Le dessert est le produit le plus intéressant techniquement mais pas très achevé. On comprend la volonté de balancer l’amertume de l’agrume avec un thé original dans l’éclair orange sanguine, mais l’équilibre n’y est pas. Quant à la Tatin crème fouettée et poivre, c’est sympa.

 

Zaoka Eclair orange sanguine

Zaoka Eclair orange sanguine

 

Zaoka Tatin crème fouettée et poivre

Zaoka Tatin crème fouettée et poivre

 

Alors quand je lis des lignes comme “poitrine de porc fondante à pleurer”, “meilleurs gua bao de la capitale”, “pépite” ou “fantastique”, quand je ressors je me dis qu’il y a baleineau sous gravier.

 

 

Donc, pour en revenir à mon accroche, chers amis restaurateurs, sachez que ce genre d’articles, si ils vous remplissent brièvement votre établissement, vous fabriquent aussi une déception auprès des vrais clients, ceux qui reviennent, ceux qui vous font votre fond de commerce car ils deviendront des habitués. Ceux qui parleront de vous à leurs amis. Je ne peux que vous inciter à relire ce sublime poème de Victor Hugo sur le mal que peut faire un “mot désagréable”.

Or ces clients, même si ils n’ont foncièrement pas “mal mangés”, détestent la déception. Et ainsi que le corbeau, attrapé par de belles paroles de renard, en claquant la porte de votre établissement, ils jureront, mais un peu tard, qu’on ne les y reprendra plus…

En conclusion, c’est un sympathique restaurant de quartier mais ne traversez surtout pas tout Paris spécialement pour vous y restaurer. Addition de 140 euros pour 4. 20% trop cher.

 

Zaoka Addition

Zaoka Addition

 

Selon les règles du site, -1 point car toilettes propres mais ni séparées ni PMR.


Date de la visite: 2018 Avril
Asiatique ,Traditionnel

Zaoka Fond bol de soupe

Tel: 00 33 9 73 27 00 67
Website: http://zaoka.fr/fr/
Adresse: 3 Rue des Patriarches, 75005 Paris

Votre opinion m'intéresse. Alors, exprimez-vous!

  • * (Obligatoire)