Les trois bonheurs – 75006 Paris Note: 10,8

Retour vers le futur

Ceci est un article pour vieux. Si vous avez moins de 30 ans et que vous considérez Netflix comme la Paramount du XXIe siècle, vous allez être largué.

Certains restaurants chinois sont comme un Retour vers le Futur. Vous vous souvenez de certains plats dégustés durant les années 80, dans certain établissements à la décoration usinée à Shenzen quand elle n’était qu’une bourgade en devenir de ZES, alors que sur votre Walkman, vous écoutiez Footloose ou She’s a maniac.

Et bien ici, rien n’a changé. Une carte longue comme un jour sans pain vous fait pérégriner entre de multiples spécialités qui pourraient vous faire croire que la cuisine asiatique est uniforme.

Un service plus que courtois vous replonge dans le cliché antédiluvien d’une soit-disant obséquiosité chinoise. Un plateau de viande grillé frétillant de graisse vous remémore que votre pressing est votre meilleur ami et Roberval la hantise de votre conjoint. (Je sais, Roberval, ce sont des balances à deux fléaux, pas des pèses-personne, mais je trouvais cela joli dans la phrase. On va dire que c’est une licence poétique…)

Les trois bonheurs Pâté thaïlandais

Les trois bonheurs Pâté thaïlandais

Les trois bonheurs Seiche sel et poivre

Les trois bonheurs Seiche sel et poivre

Les trois bonheurs Gigot d'agneau

Les trois bonheurs Gigot d’agneau

Les trois bonheurs Filet de boeuf

Les trois bonheurs Filet de boeuf

Les trois bonheurs Dessert

Les trois bonheurs Dessert

Les trois bonheurs Kumquats

Les trois bonheurs Kumquats

Evidemment, vous ne couperez pas aux coupelles de Mey Kwei Loo avec la femme nue au fond… Certains restaurants fournissent l’homme en situation. Mais étant donné la susceptibilité ambiante de notre époque, il faut faire attention à ne pas en froisser certain(e)s en leur présentant une anatomie conventionnelle qui ne serait pas leur préférée…

 

Les trois bonheurs Mei Kwei Lu

Les trois bonheurs Mei Kwei Lu

 

Donc si vous souhaitez vous replonger (sans d’ailleurs mal manger, ne vous méprenez pas) dans une époque révolue où l’URSS existait encore, où l’association entre un crayon à papier et une K7 audio était une évidence, en un temps où le patron du vidéo-club ( c’est quoi un vidéo-club? ) vous facturait 1 franc quand vous n’aviez pas rembobiné la vidéo-cassette, allez aux Trois bonheurs. Nom de Zeus !

 

Les Trois bonheurs Addition

Les Trois bonheurs Addition


Date de la visite: 2018 Avril
Asiatique ,Traditionnel

Les trois bonheurs Filet de boeuf

Tel: 00 33 1 42 22 32 43
Adresse: 7 Rue Dupin, 75006 Paris

Votre opinion m'intéresse. Alors, exprimez-vous!

  • * (Obligatoire)