Le Pescatore – Trou aux Biches – Maurice Note: 12,6

Bon mais bonbon !

- Pramod Gobin

Comment sortir d’un restaurant en ayant bien mangé mais avec un goût amer dans la bouche ? Il suffit d’aller au Pescatore à Trou aux Biches à l’île Maurice.

Très belle salle élégante et chaude, bien décorée.

Le Pescatore Salle

Le Pescatore Salle

De même, la carte est physiquement qualitative. On sent une dépense non négligeable chez un bon imprimeur.

Le pain est très bon. L’assiette de présentation… Que dire ? N’est pas Cocteau qui veut.

On commence par un assez banal mais généreux T-Punch.

Un amuse bouche au potiron et huile d’amande, bon mais servi un peu chaud.

Le Pescatore Amuse bouche potiron huile d'amande

Le Pescatore Amuse bouche potiron huile d’amande

Ensuite vient un trio de thon albacore en tartare, en maki avec moutarde et tamarin et avec du melon. Chaque pièce est assez intéressante mais il n’y a pas de structure d’ensemble. On est plus proche de trois (gros) amuses-bouches différents que d’une entrée cohérente.

Le plus original est la présence du tamarin qui a presque un goût de pain d’épices, l’aigreur en plus. L’alliance avec la moutarde sur le maki de thon est bonne même si cette dernière pourrait être plus marquée.

Le Pescatore Tartare 3 thons

Le Pescatore Tartare 3 thons

Le concombre et le crabe forment une alliance classique mais qui ne m’a jamais fait “triper”. Ici cependant il y a une belle générosité dans les portions et un très bon travail sur l’émulsion. C’est sans doute l’assiette la plus cohérente et équilibrée du repas.

Le Pescatore Crabe et émulsion de concombre

Le Pescatore Crabe et émulsion de concombre

Le Pescatore Crabe et émulsion de concombre 2

Le Pescatore Crabe et émulsion de concombre 2

Le risotto qui suit est assez fade malgré la présence supposée d’une huile aux piments. En effet, à cuire le riz par réduction d’un bouillon plus ou moins puissant, on a toujours la crainte que l’assaisonnement soit trop concentré à la fin de l’évaporation. Cela ne fut pas le cas et la faute fut de ne pas goûter le riz avant le service.

Il est très bien cuit, avec le centre encore légèrement croquant.

 

Le Pescatore Risotto camaron

Le Pescatore Risotto camaron

Les camarons sont bons mais ne sauvent pas le plat.

Le crabe et coeur de palmier braisé valent principalement par l’excellent fumet de crustacés qui les accompagne et dont on aurait bien aimé quelques cuillères sur la fin de cuisson du risotto. La présentation pourrait être un peu moins brute.

 

Le Pescatore Coeur de palmier crabe

Le Pescatore Coeur de palmier crabe

La pièce de gueule pavée est élégamment passée du bleu de sa mer au vert du moringa.

Grâce à une technique bien appliquée, la chlorophylle des brèdes a été parfaitement conservée et donne une belle harmonie presque italienne avec le rouge des tomates au combava et sa chair blanche. On pourrait peut-être demander une à deux minutes de cuisson en moins.

Le Pescatore Gueule pavée brèdes

Le Pescatore Gueule pavée brèdes

Mais on trébuche de nouveau avec la dorade qui souffre du même problème de cuisson et dont la polenta au curcuma qui l’accompagne n’est pas des plus soyeuses en bouche. Les quelques feuilles de brèdes et la sauce ont probablement été jetées avec une volonté artistique. Il y a loin de la coupe aux lèvres…

Le Pescatore Dorade polenta

Le Pescatore Dorade polenta

 

On repart dans la trilogie séparatiste avec la banane en cigare et glace banane citron ainsi qu’un étrange granité à la banane. Si les deux premiers sont sympathiques, le second souffre d’avoir séparé la glace en granité de la pulpe de la banane. Celle-ci est donc compacte et collante au fond du verre. Peut-être était-ce à moi de faire le mélange avant. Pas évident.

 

Le Pescatore banane en cigare

Le Pescatore banane en cigare

 

L’ananas rôti est bon.

 

Le Pescatore Ananas rôti

Le Pescatore Ananas rôti

 

Nous avons bu sur tout ceci un excellent Chardonnay sud-africain Ataraxia de 2015. Un très joli produit, puissant, gras et à l’arôme bien développé. Un très bon travail de vigneron.

 

Le Pescatore Vin Ataraxia 2015

Le Pescatore Vin Ataraxia 2015

 

Alors pourquoi cette accroche provocatrice sur une supposée amertume que l’on ne retrouve nulle part dans mes commentaires ?

A cause du prix.

Nous sommes sur une addition absolument délirante de 260 euros.

Je préviens avant tout que cela fait plusieurs années que je passe un mois d’été (d’hiver là-bas !) à l’île Maurice. J’y habite chez un ami qui vit sur place depuis plus de 10 ans. Je connais donc PARFAITEMENT le coût de la vie, les charges salariales, les loyers, le coût des matières premières (poissons, légumes, rhum, etc).

Donc quand je me vois facturer le T-Punch à 12 euros, je hurle.

Quand je vois arriver des assiettes avec des portions justes nourrissantes et une présence de légumes assez insignifiante, je beugle.

Quand je vois une bouteille vide remise cul par-dessus tête dans le seau à vin, je braille.

 

Le Pescatore Seau à vin

Le Pescatore Seau à vin

 

Quand je vois arriver des assiettes parfois un peu approximatives, je vocifère.

Quand je vois une très belle carte mais pas mal de fautes d’orthographes, je beugle.

 

 

Les voici gratuitement pour la prochaine édition : émulsion, toutes taxes comprises, l’abréviation de heures est “h.” (même au pluriel), les vins sud-africains (je laisse la licence pour les majuscules), Moët & Chandon, Dom Pérignon.

Non mais allo quoi ?!! T’as pas d’étoile, t’es pas MOF !!!

(Je n’utilise pas un tutoiement de familiarité envers le chef, c’est simplement une figure de style pour intégrer un peu de culture dans mon article tout en rappelant Nabila à notre bon souvenir).

Alors évidemment notre chef a fait ses classes chez Olivier Roellinger. De plus, il serait l’ami de plein de chefs et de gens connus qui passent dans son établissement. Le service est parfait. Le décor est soigné.

Mais est-ce vraiment une raison valable pour péter un câble sur les tarifs ?

Peut-être si on atteignait la perfection ou découvrait une cuisine d’une originalité sans borne. Mais ici, nous sommes face à de bonnes assiettes, pas toujours les plus belles, un travail évident mais pas toujours abouti, des éléments de qualité bien choisis mais dont le coût local reste très faible.

Pour finir, quand on facture ces tarifs, que votre salle est désespérément vide et que seul un couple vous sauve votre soirée, la moindre des choses est de venir lui dire bonjour. Il n’y avait pas le feu en cuisine ce soir-là !

La note souffre d’1 point en moins à cause des fautes d’orthographe.

Je n’applique pas la pénalité pour la non conformité des toilettes à toute l’île Maurice parce que pratiquement tout le monde aurait un point en moins ! Mais pour un établissement de cette prétention, avoir des toilettes séparées et/ou PMR serait la moindre des choses.

Juste au cas où le message ne serait pas passé, un petit hommage à Didier Super :

Addition de 260 euros pour 2, mais ça, je l’ai déjà écrit…

Le Pescatore Addition

Le Pescatore Addition


Date de la visite: 2018 Juillet
Maurice ,Produits de la mer ,Terrasse

Le Pescatore Gueule pavée brèdes

Tel: 00 230 265 6337
Website: http://www.lepescatore.com
Adresse: Coastal Road B36, Trou-aux-Biches

Votre opinion m'intéresse. Alors, exprimez-vous!

  • * (Obligatoire)