La table du Château – Mapou – Maurice Note: 11,8

De Poli a dépoli

- Fabio de Poli

Dans la série des belles tables officielles de l’île Maurice, La table du Château tenue par Fabio de Poli est assez bien placée, mais un repas sur place vous ramène à la dure réalité des commerçants qui s’endorment sur leurs lauriers.

 

La Table du Château Le Château

La Table du Château Le Château

Le cadre est bien sûr idyllique, avec un superbe parc possédant le seul “château” de l’île. C’est plutôt une assez imposante bâtisse du XIXe siècle, allégée par une large collonade identique sur chaque niveau.

 

La Table du Château Présentation

La Table du Château Présentation

 

La Table du Château Table et Château

La Table du Château Table et Château

 

Le restaurant est séparé et possède une belle vue tant sur le parc que sur le château.

 

La Table du Château Le Château 2

La Table du Château Le Château

 

Nous prenons le menu gastronomique afin de pouvoir tester les produits “signature” du chef.

 

La Table du Château Amuse bouche

La Table du Château Amuse bouche

La Table du Château Menu gastronomique

La Table du Château Menu gastronomique

 

La Table du Château Pain 2

La Table du Château Pain

 

Le carpaccio de marlin est complètement déséquilibré.

Trois quenelles de granité de citron vert de trop bonne qualité ! Trop puissantes et trop nombreuses, elles pulvérisent le goût des lamelles de fenouil, déjà assez puissant !

Vous imaginez bien que les quelques tranches de poisson qui tapissent l’assiette n’existent plus depuis longtemps sur votre palais.

Il est assez étrange, à ce niveau de cuisine de commettre une pareille bévue. On sait bien que dans les îles, on aime bien les goûts puissants, mais ce n’est pas faire honneur au marlin de le faire ainsi disparaître.

La Table du Château Carpaccio de marlin

La Table du Château Carpaccio de marlin

La bisque de langouste est assez déconcertante car pratiquement sans odeur. Mais elle réserve une bonne surprise dans la bouche où elle révèle un bon travail en cuisine. Puissante, bien équilibrée avec les épices douces et les poivrons rôtis.

Seul le fromage de chèvre provoque encore une incohérence car beaucoup trop typé. Même si je comprends le concept, celui choisi est bien trop fort pour ne pas s’opposer frontalement au crustacé.

 

La Table du Château Bisque de langouste

La Table du Château Bisque de langouste

Sur le pur plan du service, le fait de verser un reliquat de bisque dans l’assiette ne me semble pas logique. En effet, on verse un produit dans l’assiette devant le client quand celui est différent de celui qui lui est présenté et que cela ajoute un complément visuel et/ou gustatif.

Or rajouter de la bisque sur de la bisque, c’est faire du “prout, ma chère” pour épater la galerie.

 

 

Rien de gastronomique.

Autant pour les deux plats précédents, on peut argumenter des goûts et des couleurs, autant pour les Saint-Jacques, on relève de la faute professionnelle. Le choix de la matière première est tout simplement mauvais. Elles ne sont pas trop cuites mais fermes et, pire que tout, filandreuses.

Sans exagérer, c’est la première fois de ma vie que j’ai besoin d’un cure-dents après des Saint-Jacques.

La Table du Château Saint-Jacques

La Table du Château Saint-Jacques

Soyons clair, cela ne concerne absolument pas la fraîcheur du produit, qui ne posait aucun problème. Mais c’était du second choix. Peut-être le fournisseur qui s’est dit que cela ne se verrait pas. Mais c’est la responsabilité du restaurateur qui n’a pas contrôlé la livraison.

Et c’est dommage car si la purée de patates douces ne laisse pas un souvenir impérissable, la sauce au vin de leetchi constitue une très belle alliance.

La demie langouste est excellente dans sa première ligne de menu, c’est-à-dire déglacée au citron vert et oursin. Mais la purée d’arouille (taro) est bien trop liquide et vient en surplus visuel avec la sauce hollandaise. On se retrouve avec deux flaques, l’une beige, l’autre jaune, qui se cotoient dans l’assiette. La demie tomate est mal placée et le brède Tom Pouce ne sauve rien.

 

La Table du Château Demi langouste

La Table du Château Demi langouste

 

Le sorbet citron à la vodka est un sorbet citron à la vodka.

 

La Table du Château Sorbet citron

La Table du Château Sorbet citron

 

C’est sur le dessert que j’aurai vraiment le plus d’interrogations. En effet, la mousse à l’orange avait un goût aigre qui peut être symptomatique d’une utilisation de gaz carbonique plutôt que de protoxide d’azote dans le siphon. Cela pourrait se comprendre par la difficulté d’obtenir les bonnes cartouches à l’île Maurice. Après vérification avec les cuisines, c’est le bon gaz qui est utilisé.

C’est donc un mauvais jus d’orange qui a servi de base à ce dessert. Il est gâché. Nous n’irons pas plus loin.

 

La Table du Château Carte desserts

La Table du Château Carte desserts

Beau choix de vins.

 

La Table du Château Sauvignon blanc Marlborough

La Table du Château Sauvignon blanc Marlborough

 

Nous avons donc affaire à un chef qui a sans aucun doute certaines compétences gastronomiques mais se laisse aller à des accords de goûts un peu trop acrobatiques. Cela peut passer avec une clientèle acquise, mais l’extérieur que je suis se permet de remettre les choses d’équerre.

 

 

Pour ce qui est des Saint-Jacques de mauvaise qualité, c’est impardonnable au niveau de prétention et des tarifs du restaurant.

Addition de 214 euros pour deux.

 

La Table du Château Addition

La Table du Château Addition


Date de la visite: 2018 Juillet
Cadre d'exception ,Maurice ,Produits de la mer ,Terrasse

La Table du Château Carpaccio de marlin

Tel: 00 230 266 7172
Website: https://www.tableduchateau.com/
Adresse: Domaine de Labourdonnais, Mapou, Maurice

So, what do you think ?

  • * (Required)