La Goélette Royal Palm (i)- Grand Baie – Maurice Note: 18,6

Loin devant...

- Michel de Matteis

Depuis quelques années, j’ai écumé une grande partie des tables mauriciennes notables. Et j’accoste aujourd’hui pour la deuxième fois à la Goélette du Royal Palm pour clore ce périple juilletiste.

 

La Goélette Royal Palm Cocktail sur coucher de soleil

La Goélette Royal Palm Cocktail sur coucher de soleil

 

Ayant eu le plaisir de déguster une très grande partie de la carte, l’article vous propose une photo de chaque plat, mais je vais vous éviter la classique litanie descriptive et me concentrer sur les moments marquants de la soirée.

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par la cale humide. En effet, l’année dernière, cet établissement de standing semblait embabouiné par l’absence d’un sommelier dédié.  Entretemps, Julien Laugier a été armé comme quartier-maître de l’intendance liquide sur le bâtiment. Et le moins qu’on puisse dire est qu’il tient sa barre.

En effet, il se trouvait face à un concurrent de poids : le groupe Constance qui a effectué des achats massifs, et merveilleux soyons objectifs, de flacons et autres boujarons pour atteindre plusieurs dizaines de milliers d’unité, ce qui est unique à l’île Maurice.

Vous trouverez à ce sujet sur mon blog deux articles qui concernent le Blue Penny et le Barachois.

 

 

Fallait-il se mettre en concurrence et concourir à celui qui avait la plus grosse…cave ? Le Royal Palm a préféré opter pour une sélection restreinte mais très pointue. Allié à la compétence et la passion du jeune homme ainsi qu’une collaboration étroite avec Michel de Matteis, cela donne un choix et une cohérence avec les plats qui honorent la table.

 

 

Mais appareillons pour la haute mer.

Comme annoncé, focus sur quelques plats.

Le premier, classique dans ses goûts mais gros travail technique de présentation.

C’est un coffre de spaghettis aux fruits de mer. Les éléments sont bien sûr de première qualité et parfaitement cuits. Ils sont nappés d’un excellent fumet de crustacés. Mais le fait le plus notable réside dans la confection du coffrage que vous pouvez voir en gros plan sur la photo.

Le spaghetti est un élément à la forme la plus simple possible, un aliment ici sans préparation culinaire particulière, mais qui subit un travail de confection élaboré pour aboutir à cet apparemment simple coffre qui renferme une parcelle maritime. Un beau tour de force. Michel de Matteis l’a même décliné en version bicolore avec des spaghetti à l’encre de seiche.

 

La Goélette Royal Palm Lingot de spaghetti aux fruits de mer

La Goélette Royal Palm Lingot de spaghetti aux fruits de mer

 

La Goélette Royal PalmLingot de spaghetti aux fruits de mer ouvert

La Goélette Royal Palm Lingot de spaghetti aux fruits de mer ouvert

 

Le second plat est une langouste cuite aux épices tandoori et accompagnée de confit de bringelles, qui est le nom îlien de l’aubergine. Il y a souvent confusion entre le tandoor, qui est un four, le plat lui-même, qui peut être de poulet, d’agneau ou de poissons et le tandoori qui est le mélange d’épices utilisé pour le plat sus-mentionné.

 

La Goélette Royal Palm Langouste tandoori

La Goélette Royal Palm Langouste tandoori

 

Notre chef se fournit chez une épicière locale qui lui procure des produits d’une qualité exceptionnelle. La langouste, en plus d’être cuite à la perfection, est d’une puissance étonnante dans la bouche, un gôut fumé et riche unique. La prochaine fois, j’essayerai d’extorquer l’adresse de cette dame !

Suite purement visuelle avec un moment de service en cuisine pour le chou-fleur. Nous y voyons notre maître coq dans sa maïence finir de passer nos deux assiettes à la salamandre. Encore quelques secondes et elles seront sur notre table !

 

 

La Goélette Royal Palm Chou fleur

La Goélette Royal Palm Chou fleur

 

Pour conclure, quoi de plus crapuleux que de déguster des crêpes Suzette au milieu de l’Océan Indien ? Pas exactement Suzette puisqu’elles sont au Rhum Chamarel et non au Grand-Marnier. Et je n’entrerai pas dans la polémique de savoir si elles étaient flambées à leur création. Mes études d’Histoire sont trop loin !

 

 

La Goélette Royal Palm Crêpes Suzette

La Goélette Royal Palm Crêpes Suzette

 

Y avait-il un point négatif dans ce repas ? En vérité non.

Cependant, si il y avait une amélioration, elle serait sur un point de préparation du thon. En effet, chaque pièce est entourée d’une feuille de pâte et il est assez difficile d’obtenir une pâte vraiment croustillante tout en gardant une cuisson tataki sur le thon.

En l’occurrence, même si il est encore un peu rouge sur mes photos (la base était nettement plus cuite), on aimerait le poisson un peu plus cru. Mais évidemment, la pâte n’aura plus la même texture et sera trop molle. Il y a là un dilemme à résoudre. Mais on est ici dans le point de détail.

Malgré ce commentaire, le plat n’est aucunement “raté”.

 

La Goélette Royal Palm Thon

La Goélette Royal Palm Thon

 

Je préfère toujours éviter les superlatifs, qui servent souvent plus à flatter la vanité humaine et donner prétexte à des fables de corbeaux et de renards. Je dirai donc que sur tous les restaurants de l’île, La Goélette file loin devant avec Michel de Matteis droit sur sa dunette, hissant haut le grand pavois du Royal Palm.

Et cela parce qu’elle est dirigée par un homme bon, dans tous les sens du terme. Cela se découvre en goûtant sa cuisine mais aussi en parlant avec lui.

Vous voyez ce qu’il vous reste à faire. Larguez les amarres, hissez les voiles, moussaillons ! Cap au large !

 

La Goélette Royal Palm Avec le chef

La Goélette Royal Palm Avec le chef

 

Comme cet article n’a aucune cohérence classique, je vous laisse avec quelques images antichronologiques puisque datant de l’apéritif de notre repas, au moment où Phoebus nous gratifiait encore de ses rayons sur la terrasse du Royal Palm. Un homologue de Tom Cruise au shaker et un coucher de soleil paradisiaque.

 

La Goélette Royal Palm Cocktail

La Goélette Royal Palm Cocktail

 

 

La Goélette Royal Palm Amuse bouche

La Goélette Royal Palm Amuse bouche

 

Ainsi que les autres plats dégustés. Et oui, il y en avait plein. Le chef voulait probablement tester si le nom de mon blog était usurpé…

 

La Goélette Royal Palm Sauté de filet de boeuf

La Goélette Royal Palm Sauté de filet de boeuf

 

La Goélette Royal Palm Rougaille de crevettes tigrées

La Goélette Royal Palm Rougaille de crevettes tigrées

 

La Goélette Royal Palm Ravioli ouvert, maigre de veau

La Goélette Royal Palm Ravioli ouvert, maigre de veau

 

La Goélette Royal Palm

La Goélette Royal Palm Dessert

Carte des plats

 

La Goélette Royal Palm Carte Signature

La Goélette Royal Palm Carte Signature

 

La Goélette Royal Palm Carte Suggestions

La Goélette Royal Palm Carte Suggestions

 

La Goélette Royal Palm Carte spécialités

La Goélette Royal Palm Carte spécialités

 

Simple aperçu de la carte des vins et alcools

 


Date de la visite: 2018 Juillet
Cadre d'exception ,Maurice ,MOF ,Produits de la mer ,Terrasse ,Vins d'exception ,Vue d'exception

La Goélette Royal Palm Thon

Tel: 00 230 209 8300
Website: https://www.beachcomber-hotels.com/fr/hotel/royal-palm-luxury/dining/restaurants/la-goelette
Adresse: Royal Road, Grand Bay, Maurice

So, what do you think ?

  • * (Required)