Amass – Copenhague – Danemark Note: 8

Pour 500 balles, t'as plus rien !

Dum Dum

Dum Dum

Pour 500 balles (euros), tu te retrouves dans la zone portuaire de Copenhague, devant un bâtiment industriel qui n’a même pas l’excuse d’une certaine originalité, dont l’accès se fait par un escalier métallique montant qui laisse peu d’espoir aux handicapés. Peut-être y a-t-il un ascenseur mais il est bien caché. Et il n’y a pas de sonnette d’appel.

 

Amass Entrée

Amass Entrée

 

Amass Entrée 2

Amass Entrée 2

 

Pour 500 balles, tu aboutis à un sas à l’éclairage improbable, à un deuxième escalier métallique (les handicapés apprécieront encore) qui descend cette fois-ci vers une salle qui ressemble à un entrepôt, ne seraient-ce tables et chaises qui te font subodorer le restaurant.

 

Amass table et salle

Amass table et salle

 

Amass table

Amass table

 

Pour 500 balles, t’es accueilli par un “Hi, guys”. Même dans le pire fast-food, je ne crois jamais eu droit à un “Salut les gars”. Mais bon, c’est peut-être une coutume locale.

Pour 500 balles, on t’indique un monte-charge désaffecté qui sert de vestiaire. Débrouille-toi puisque t’es censé être un mec cool. Souviens-toi du “Hi guys”…

 

Amass Ascenseur vestiaire

Amass Ascenseur vestiaire

 

Pour 500 balles, t’as une jolie boite avec des jolis couverts dedans. Et débrouille toi.

 

Amass Boite à couverts

 

Pour 500 balles, t’as deux toilettes qui ne sont pas attribuées Hommes/Femmes. Il ne vous reste plus, Mesdames, qu’à tirer à pile ou face en espérant que le gentleman précédant ait visé juste ou ait adopté la position assise.

Pour 500 balles, tu as une salle aux murs de béton décorées d’un énorme tag sur un coté. Béton ciré au sol, éclairage style industriel, tables banales et sièges au design années 70 mais très confortables.

 

Amass Salle et graph

Amass Salle et graph

 

Pour 500 balles, t’as un service super souriant, légèrement (euphémisme !) incompétent en cuisine et surtout en salle. En effet, c’est bien la première fois que je vois du transfert de liquide entre les bouteilles en partie vides. Plusieurs flacons sont ouverts dans le cadre de l’accompagnement mets-vins. Et plusieurs fois durant le service, par plusieurs serveurs, les bouteilles entamées étaient transférées dans d’autres plus pleines. Sur la desserte centrale en pleine salle… Hallucinant !

Pour 500 balles, t’as les cuisiniers qui viennent te servir l’assiette qu’ils ont confectionnée. Cool ! Et quand tu vois la grosse cohorte monter à l’étage servir une grande table, tu te dis que ça en jette. Et quand tu vois les cuisiniers redescendre en laissant tous glisser leur main droite sur la rambarde de l’escalier (oui, celle utilisée par tous les clients depuis des années et qui doit peut-être être nettoyée par le personnel de ménage, quand l’idée lui en vient, et plutôt avec un coup de chiffon qu’un désinfectant industriel) et retourner en cuisine sans passer par le lavage de mains, là, tu te dis que tes 500 balles commencent à te faire mal.

Pour un pays qui a connu un “léger” souci d’hygiène avec un restaurant plus que renommé situé à quelques centaines de mètres, le Noma pour ne pas le nommer, on pourrait s’attendre à mieux.

 

Amass Cuisine

Amass Cuisine

 

Mais qu’en est-il de l’assiette ?

Le menu dégustation, comme trop souvent, en devient ridicule par la taille des portions. Trop souvent une sélection de produit originaux à la lecture mais qui n’offrent rien d’exceptionnel en bouche.

On commence par la base de n’importe quelle table : le pain. Nous avons ici un palet homologué pour le championnat du monde de hockey sur glace. Une chose ronde et compacte. Très compacte. Encore une tradition locale…

 

Amass pain

Amass pain

 

Les entrées sont rigolotes, jouant sur les légumes cultivés devant le restaurant. Je me pose d’ailleurs la question de la qualité de la terre dans une zone portuaire séculaire qui a dû voir défiler des milliers de bateaux chargés de cargaisons plus ou moins propres. On peut espérer que le sol agricole a subi un peu plus d’aprêt que la décoration intérieure du local.

Le sandre est probablement la préparation la plus intéressante, avec un très bel accord avec une eau de melon salée, malgré une présentation très terne. La belle assiette sauve les apparences.

 

Amass Sandre

Amass Sandre

 

Le deuxième plat aurait pu être les haricots avec une pulpe de tomate, moules et huile de café si celle-ci n’avait pas été mal dosée et emportait la totalité de l’assiette. En revanche c’est le plat visuellement le plus beau. J’ai oublié de le photographier, je vous prie de m’en excuser.

La langue de boeuf aurait pu attirer notre attention si la dizaine de grammes avait pu permettre de la goûter véritablement.

Le foie d’oie aux amandes et rhubarbe salée était annonciateur d’un repas un peu plus festif. Malheureusement, ce fut la température qui n’était pas au rendez-vous. Le produit est servi à peine tiède. Impossible au produit de s’exprimer à fond dans ces conditions.

 

Amass Foie d'oie

Amass Foie d’oie

 

Présentations entre le pitoyable pour la quenelle ci-dessous, et le pas trop mal avec la tartine de foie d’oie.

 

Amass Quenelle légumes

Amass Quenelle légumes

 

La viande d’oie est quant à elle bien dissimulée sous un lit de julienne de légumes.

 

Amass Oie

Amass Oie

 

Amass Oie avec jus

Amass Oie avec jus

 

La crème de figue a une apparence de patisserie de supermarché. Heureusement, le goût en est nettement plus délicat. Même si la pâte sablée pourrait être un peu plus fine, étant donné la délicatesse générale du produit.

 

Amass Crème de figue

Amass Crème de figue

 

Pourquoi évite-t-on de brûler le caramel en cuisine ? Parce qu’il devient amer. Donc que croyez-vous qu’il arrive quand on vous présente un caramel volontairement brûlé ? Et bien c’est très amer…

 

Amass Caramel brûlé

Amass Caramel brûlé

 

Le gâteau final à la betterave noire, au cookie de pin et chocolat amer a subi la lubie du chef qui a décidé que cela ne se mangerait qu’avec une petite cuillère. Donc refus de me donner couteau et fourchette pour casser proprement les lames du cookie.

 

Amass Cookie de pin betterave noire

Amass Cookie de pin betterave noire

 

Pour les vins, on oscille entre quelques produits intéressants comme le muscat de Rivesaltes Ferriol 2007 ou un vin slovène, un anecdotique cidre danois et pas mal d’attrape-danois (surtout sur les vins français).

 

 

Expérience instructive que, vous vous en doutez, je ne suis pas prêt de renouveler, car 500 euros pour deux personnes, pour un repas gustativement assez moyen, au service amateur, au cadre affreux et à l’hygiène douteuse, on frise l’escroquerie sous couvert de “coolitude”.

Mais en sortant vous pourrez vous rincer l’oeil avec les réfrigérateurs vitrés contenant les viandes en longue maturation. J’ai pas demandé le prix du “à emporter”…

 

Amass Boeuf longue maturation

Amass Boeuf longue maturation

 

Amass Frigo volailles

 

 

 

 

Une conclusion ? En faut-il vraiment une ?

Je sais parfaitement que le Danemark est un pays extrêmement cher.Mais comme disait ma grand-mère, faut pas pousser mémé dans les plantes piquantes.

Il faut soit être dans un aveuglement délirant soit d’une affreuse incompétence culinaire pour trouver quoi que ce soit de sublime dans ces plats et surtout pour le prix demandé. A ce tarif-là, je m’excite les papilles et me laisse de bons souvenirs dans des centaines d’autres endroits à travers le monde, étoilés ou non.

 

Au cas où vous ne l’auriez pas compris, addition de 500 euros pour deux personnes…


Date de la visite: 2018 Octobre
Dum Dum ,Europe du Nord

Amass Sandre

Tel: 00 45 43 58 43 30
Website: https://www.amassrestaurant.com/
Adresse: Refshalevej 153, 1432 København, Danemark

Comments are closed.